Cliquez-ici pour être banni
Bonjour. Connectez-vous

Maman est morte le 27 décembre 2013. Paix à son âme. Mon oncle Santino,son frère, est décédé 3 jours après. Ma tante Maria, sa soeur aînée, le 3 janvier 2014. Solidarité, loi des séries ? Merci pour les très nombreux témoignages de sympathie. Paix aussi sur la Terre aux hommes et femmes de bonne volonté.

Né en Sardaigne à Perdasdefogu (Pierres de Feu), province d'Ogliastra (Terre des Oliviers sauvages), en 1952. Le village est bien connu maintenant pour l'épidémie de lymphomes et autres cancers dus aux essais de missiles en tous genres. Le polygone de tir serait aujourd'hui sous séquestre...Après un réquisitoire qui a duré cinq heures, le procureur de Lanusei a accusé les généraux et les ex-commandants du polygone de tir de la base de Perdasdefogu et de la base maritime de San Lorenzo d'être responsables des morts suspectes à la suite de tumeurs, leucémies et lymphomes chez les civils dues à la pollution produite par les expériences d'armes et munitions à l'uranium dit appauvri (cf http://fr.altermedia.info/europe/uranium-appauvri-un... ), au traitement illégal des déchets et à l'enterrement de matériel de guerre (bombes et munitions) sans aucune mesure de précaution pour l'environnement. Et dire que le drame sarde est infime par rapport au drame de la ville de Falloujah (14 mille fois plus de malformations congénitales qu'après la bombe d'Hiroshima), condamnée pour des millions d'années!

En octobre 1960, ma mère, mes deux frères, ma soeur et moi avons rejoint mon père, émigré en Wallonie en 1958 pour y travailler comme houilleur (mineur de fond à l'abattage au marteau-piqueur). C'était la veille de la Grande Grève contre la Loi Unique; (seule réponse libérale qui consiste toujours à faire payer la crise récurrente du capitalisme par les travailleurs - nous connaissons cela encore aujourd'hui!). C'était le début de la fermeture des charbonnages, secouant la Belgique dans ses fondements, période qui m'a fort marqué. Après les charbonnages, il y eut la fermeture des verreries, des laminoirs, fabrications métalliques, sidérurgie et usines chimiques. Le Pays Noir est devenu - reconversion oblige - pays de la BD. Maigre consolation. Gramsciste convaincu, j'ai exercé de nombreux métiers, y compris durant mes études: manoeuvre, garçon de ferme, encodeur, maçon, animateur, secrétaire et traducteur-juré.
Touche-à-tout, lecteur assidu, insatiable, ouvert à toutes les cultures et civilisations, obsédé par le temps qui passe, avide de tout ce qui peut nous structurer en tant qu'êtres humains, revenant toujours à mes premiers amours, la philosophie, mais ouvert à toutes les sciences, ennemi-juré des superstitions de tout acabit, aimant la poésie, les jeux de mots, les contrepèteries et les oxymores...
J'aime partager mes découvertes, mes doutes, mes étonnements, mes émerveillements et mes questionnements.
J'ai eu pour maîtres: Homère, Epicure, Lucrèce, Virgile, Horace, Khayyām, Ronsard, Villon, Shakespeare, Cervantès, Dante, de la Fontaine, Pouchkine, Hugo, Gogol, Baudelaire, Poe, Coleridge, Leopardi, Mannu, Rimbaud, de Nerval, Ducasse, Mallarmé, Valéry, Decoster, Campana, Joyce, Pavese, Maeterlinck, Artaud, Maiakovski, Tzara, Neruda, Pasolini, Eco, Camilleri (quanto piacevole e squisito è il suo sicitaliano) etc.
Et plus près : Piaf, Brassens, Brel, Barbara, Vyssotski, Ferré, Dylan (Prix Nobel de Littérature 2016! Obama devrait réécouter en boucle "A hard rain's gonna fall" ou "Masters of War"), Cohen, Gainsbourg, Nougaro, Renaud, Aznavour, Souchon, Dalla, De André (Faber), Guccini, Cabrel, Benabar, Vecchioni, Goldman, Lafontaine (tiens un deuxième), Grand Corps Malade, Abd al Malik, Soprano, Christophe Mae, Zaz, Yves Jamait, etc. (que tous ceux que j'oublie de mentionner me pardonnent, tellement il y a de géants, n'est-ce pas Zap ?)
PS En plus des classiques, j'ai été abreuvé par François Cavanna, Reiser, Cabu, Wolinski, le Professeur Choron (un coucou à sa fille Michèle Bernier)(triste journée que ce 7 janvier 2015, heureusement, le récital de Léonard Cohen à Dublin a mis du baume au coeur), une kyrielle d'humoristes et tous les empêcheurs de penser en rond, etc. Tombé comme tant d'autres parmi nous dans la Vérité du Livre, je ne pouvais manquer de participer au projet InLibroVeritas.
"Chi non legge, a 70 anni avrà vissuto una sola vita - Chi legge avrà vissuto 5000 anni. La lettura è un'immortalità all'indietro". Umberto Eco

Activité récente

cover 0 J'aime - 0 pages

Poème à Fidel par Che Guevara (traduction)

de michele angelo murgia - il y a 1 mois - 47 lectures

On connaît le Che chef de révolution mais on connaît moins le poète. Un problème sur ILV empêche de voir la traduction. Rendez-vous sur atramenta.net pour pouvoir le lire. Désolé.

cover 0 J'aime - 1 pages

Fulgurances

de michele angelo murgia - il y a 4 mois - 35 lectures

images, sensations, éclairs

cover 1 J'aime - 2 pages

Amis dans la vieillesse

de michele angelo murgia - il y a 7 mois - 76 lectures

Traduction d'un poème de Ettore Sanna de Barumini (Sardaigne), tiré de son recueil en sarde campidanais Sa folla e su bentu (La feuille et le vent) Aipsa Edizioni 1998

Hors collection

Poème à Fidel par...

cover 47 lectures - 0 pages

Fulgurances

cover 35 lectures - 1 pages

Amis dans la...

cover 76 lectures - 2 pages

Le cric

cover 129 lectures - 2 pages

Ailuromyomachie

cover 110 lectures - 1 pages

Le son de l'Univers

cover 257 lectures - 4 pages

Le vieux et...

cover 752 lectures - 1 pages

Passant près du...

cover 84 lectures - 4 pages

Mise en avant Mise en avant